Accueil           A propos           Prestations           Livres          Ma grand-mère               Contact                 S'inscrire à la newsletter

October 23, 2017

September 26, 2017

September 26, 2017

Please reload

Posts Récents

'Shots' de mieux-être pour 2019

January 17, 2019

1/5
Please reload

Posts à l'affiche

'Shots' de mieux-être pour 2019

January 17, 2019

 

C'est le comble quand même ! Depuis que nous sommes sur terre, une chose et une seule nous lie véritablement : notre inlassable quête du mieux-être, et ce quel que soit le domaine - scientifique, économique, politique, médical, religieux… TOUT ce que nous avons entrepris jusqu’à ce jour est une réponse à la question : «que faire pour être mieux?».

 

Facile, gratuit, délicieux

Mais voilà, malgré les intentions louables, au niveau des résultats, on constate que ça pêche un peu – beaucoup ! 

 

Pourtant il y a une chose que l’on peut faire, chacun à notre niveau, et qui nous apporte, ainsi qu'à ceux que nous croisons, rencontrons ou côtoyons, un « shot » de mieux–être instantané. Répétons la chose le plus souvent possible, avec le plus de personnes possibles, et créons-le notre monde meilleur ! De plus, c'est facile, c'est gratuit, c'est délicieux, c’est :  l’OCYTOCINE! 

 

L’ocytocine est le fondement chimique de l’amour, du lien social et de la confiance : lorsque nous interagissons avec une personne de façon positive, son cerveau libère de l’ocytocine, ce qui va la motiver à son tour à interagir de même avec nous. 

 

Et c’est là que l’on voit que la nature est bien faite : il est difficile d' inciter son propre cerveau à produire de l’ocytocine à la demande. Pour cela, il a besoin d’un stimulus social, d’une interaction avec l’autre pour en produire. 

 

Cela veut dire que si vous voulez vous shooter à l’ocytocine, c’est à vous d’initier le processus, pour qu’ensuite l’autre vous retourne la faveur.

 

Bisounours ?

Vous trouvez que c’est un peu simple,  que ça fait Bisounours ? Que ce n’est pas ça qui va rendre le monde meilleur ? Pourtant, c’est prouvé, l’ocytocine réduit le stress et l’anxiété, nous rend plus empathique, plus altruiste, et améliore nos fonctions immunitaires. Rien que ça !

 

D’autre part, l’ocytocine est liée aux fonctions de survie de notre cerveau, et l’aide à déterminer qui nous pouvons côtoyer sans danger, et qui l’on doit éviter. Ce n’est donc pas étonnant que les râleurs, les gueulards et les grincheux n’encouragent pas les cerveaux des autres à libérer de l’ocytocine, et les poussent à l’évitement (ou à l’hostilité si éviter n’est pas une option…).

 

Résolution 2019 : décuplons la production d'ocytocine !

Donc, même si vous allez mal, et même si vous avez de bonnes raisons d’aller mal, faites-vous du bien en provoquant le bien-être chez l’autre. 

 

Cela vous demande :

  1. de le vouloir (le vrai challenge est plutôt là !) , et, 

  2. d’être totalement présent pour la ou les personnes avec qui vous interagissez.

Par exemple, chaque fois que je vais faire des courses, je décide d’engager le dialogue de façon positive et présente avec au moins trois personnes : avec un client dans les rayons, avec une cliente dans la queue à la caisse, et avec le ou la caissièr·e. Ca marche à tous les coups : je repars de mes courses (et je n’ai pas une passion pour les courses) en me sentant super bien ! et dans la foulée, j’ai permis à trois personnes d’avoir un petit "shot" de bien-être ! Sympa non ?

 

Quand je « monte » à Paris, je fais la même chose dans le métro : je trouve quelque chose de sympa à dire à la personne à côté de laquelle je m’assied (qui montre que je m’intéresse à elle), et si jamais je mets mon sac sur un siège vide et qu’une personne me regarde de travers en me demandant si la place est libre, je la regarde dans les yeux en souriant et lui dit : « justement, je la gardais pour vous » - jusqu’à présent, même si la personne est surprise, le « shot » d’ocytocine est au rendez-vous !

 

Et pourquoi pas engager le dialogue dans un ascenseur ? Vous savez cette boite où tout le monde fait semblant de ne pas être là. Dites bonjour avec un vrai sourire, posez des questions qui montrent que vous vous intéressez , du genre « qu’est-ce qui vous amène ici ? » ou « d’ou venez-vous » si vous êtes dans un hôtel. Quand vous êtes au restaurant, profitez-en pour "shooter" le serveur. Dans tous les cas, montrez de l'intérêt et de l'amour (oui, j'ose le mot) pour cet être (ou ces êtres si vous vous adressez à un groupe) et soyez (je me répète mais c'est crucial) totalement présent. 

 

Allez, au boulot et rendez-vous fin 2019 pour voir où en est le monde ! 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter